Le père Noël à l’école : pourquoi faut-il préserver ce moment ?

Written by | Maternelle

La période des fêtes de fin d’année pose toujours la même question :
faut-il faire croire à ses enfants à l’existence du Père Noël ? Mais cette
question se pose aussi en dehors des familles. A l’école, la visite du Père
Noël est un moment qui peut poser problème. Faut-il préserver cette
visite et pourquoi ?

Un moment de magie

L’école pour les enfants, c’est un peu leur journée de travail. En tant
qu’adulte, n’aimerions-nous pas un moment de détente durant lequel
nous pourrions rencontrer notre héros ? C’est un peu ce qui se passe
lorsque le Père Noël visite nos enfants.
Croire au Père Noël est important pour développer l’imaginaire des
enfants. Un bonhomme qui, une nuit par an, fait le tour de la terre en
distribuant des cadeaux, n’est-ce pas merveilleux ? Il est accompagné de
ses rennes et lutins et ouvre la possibilité de s’imaginer un monde à part
où tout est bien. C’est un outil très important pour que l’enfant puisse
créer un monde idéal qui va rejoindre, une nuit durant, la réalité.
Mais pour que cet être imaginaire « prenne plus de poids », il est aussi
important qu’il apparaisse de temps en temps. Et quoi de mieux que
l’école pour cela ? C’est un lieu à part pour l’enfant, où il passe la
majorité de son temps et où il met en place ses relations avec le monde
extérieur… et le monde magique.

Des pour…

La visite de ce personnage imaginaire est une valeur sûre pour amuser
les enfants.
C’est aussi un moment où l’enfant peut poser ses questions au Père Noël
mais aussi à sa maitresse ou à ses camarades. Loin des questions
concrètes et basiques qu’un adulte pourrait poser, l’enfant va se
renseigner sur l’atelier des lutins, les rennes ou encore si le Père Noël n’a
pas trop froid. Le Père Noël, quant à lui, ne va pas se moquer et
racontera des histoires captivantes. Il nourrit à la fois l’imaginaire et
l’image du bon père qui récompense les enfants, qui les écoute sans les
juger, qui les fait rêver et qui en plus donne un petit quelque chose.
La visite annoncée du Père Noël, est aussi idéale pour stimuler le désir
des enfants. Il annonce les vacances prochaines, la possibilité de
demander ce que l’on veut et le désir d’obtenir un cadeau. A l’inverse,
c’est aussi un apprentissage de la patience. Le vieux bonhomme devant
être une personne calme qui ne passera pas avant le 25 décembre. On
prépare sa venue, on décore la salle de classe, c’est une « travail »
commun qui offre la possibilité aux enfants de faire quelque chose
ensemble.

Et des contre ?

Beaucoup de parents sont contre la visite du Père Noël à l’école. Pour
certains, il s’agit de défendre la tranquillité de leur enfant. Même si en
principe les enfants aiment le Père Noël, il existe des petits qui en ont
peur. Pour ceux-là, la visite du bonhomme rouge est un véritable
cauchemar. Il peut alors s’avérer utile de les accompagner durant la
visite et de les laisser tranquilles. Ils pourront observer le bonhomme de
loin et voir les réactions des autres enfants face à lui.
Dans notre système scolaire laïc, le Père Noël il peut toutefois poser
problème. Après tout, même si Noël est une tradition religieuse
chrétienne, le bonhomme rouge est, quant à lui, un être bon pour tous
les enfants avec sa distribution de cadeaux et sa bonhommie. Vouloir
supprimer la visite du Père Noël en mettant en avant la religion, est une
grave erreur car le vieux bonhomme n’est lié à aucune croyance. Il n’y a
aucun problème donc à ce qu’il visite les élèves et cela permet aux petits
de participer à un rituel social commun.
D’autres parents mettent en avant que le Père Noël n’existe pas et donc
qu’il ne peut pas venir voir les enfants. Toutefois, cette contradiction ne
pose aucun problème aux petits. En effet, jusqu’à 8 ans, le côté magique
est capital pour l’enfant et donc cette visite participe à son
développement.

Dernière modification: septembre 22, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.