Jeunes médecins : Quels sont les différents points à bien prendre en compte lorsqu’on veut s’installer ?

Written by | Uncategorized

Lors de votre première installation en tant que médecin libéral, il est essentiel d’anticiper au maximum votre installation afin de ne pas être pris au dépourvu. En effet, la profession de médecin est une profession très régulée, à juste titre au vu des responsabilités qui sont engagées. De la recherche du lieu d’installation à la souscription à votre mutuelle professionnelle pour médecin.

 

Trouver son lieu d’installation

Avant de penser aux démarches administratives, vous devez premièrement vous renseigner sur la localisation de votre future implantation. Pour cela, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Atlas de la démographie médicale pour avoir une représentation géographique des implantations des médecins libéraux.

Dans le cas où vous souhaiteriez vous installer dans un « désert médical » diverses mesures ont été entreprises par les pouvoirs publics afin de lutter contre ce phénomène, il peut être intéressant pour vous de vous renseigner sur ce sujet. Ainsi, vous pouvez obtenir des aides à l’installation ou des aides à la pratique dans des zones qualifiées de « sous-dense ».

 

L’inscription au Tableau de l’Ordre

Avant de vous installer, vous devez prendre contact avec le conseil départemental de l’Ordre des médecins du lieu où vous vous installez. Vous obtiendrez ainsi la liste des pièces justificatives pour vous inscrire.

Une fois ces démarches terminées vous obtiendrez votre attestation d’inscription et le Tableau de l’Ordre enregistrera votre diplôme ainsi que votre carte d’identité professionnelle, la carte CPS.

 

L’enregistrement auprès de l’assurance maladie et des organismes sociaux

Après votre inscription au Tableau de l’Ordre des médecins, vous devez vous enregistrer votre profession libérale auprès de l’Assurance Maladie. Il vous suffit de déposer votre dossier auprès de la structure et de prendre un rendez-vous avec un conseiller.

De plus, vous devez également vous inscrire auprès des divers organismes sociaux qui régissent l’emploi libéral mais également votre profession de médecin. Ainsi, vous devez vous enregistrer à l’URSSAF et à la CAF et vous affilier à la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF).

Enfin, vous devez souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle afin de couvrir les éventuels accidents occasionnés dans la pratique de votre activité. La dernière étape consiste à souscrire à une mutuelle spécialisée pour les professionnels de la santé afin d’être couvert et pris en charge.

Dernière modification: décembre 22, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.